mardi 3 août 2010

Phyto-épuration



Nous avons mis en place les tuyaux d'écoulement pour les eaux usées, en PVC de 50, (il n'y a pas d'eau vanne), ainsi que les bacs, lors du creusement des réseaux. Les bacs sont des abreuvoirs à vache en polyéthylène de 800 litres. Ils font 1,6m de diamètre et 60 cm de profondeur.

L'objectif maintenant est d'installer le matériel dans les bacs pour les rendre opérationnels, sauf les plantes qui ne survivraient pas sans activité de notre part. Jean-Paul, mon frère ainé est venu m'aider pour l'occasion (les 3 et 4 aout 2010) car il est intéressé par ce système pour les Couchoux.

Notre phyto est réalisée suivant les spécifications proposées par Anne Rivière. Marie-Noëlle et moi avons fait un stage pour apprendre cette technique il y a 2 ans. En cliquant sur le titre du billet vous devriez aller sur le site www.eauvivante.net

Elle est composé successivement :



- d'un filtre à paille et d'un auto-siphon regroupés dans le même regard de 40x40 avec 2 réhausses;





- de 2 filtres verticaux utilisés en alternance grâce à un jeu de vannes;





- de 3 filtres horizontaux en série;


- d'une mare terminale.

Dans les filtres verticaux, l'eau est introduite par bâchée via l'autosiphon. Elle est répartie en surface du filtre grâce à l'araignée de distribution visible en surface des bacs. L'eau traverse la pouzzolane verticalement, puis traverse les cailloux et arrive au fond du bac dans les galets d'où elle s'échappe via les drains horizontaux. Le processus d'épuration commence avec des bactéries aérobies (avec O²). Les sorties sont situées en bas des bacs, ceux-ci sont en général vides d'eau, sauf quand celle-ci les traverse. Les racines des plantes renforcent l'activité bactérienne mais surtout contribuent au dé-colmatage grâce à l'action du vent sur la partie aérienne des plantes. Elles assurent aussi le coté esthétique en créent un microcosme pour une faune particulière.

Dans les filtres horizontaux, l'eau entre d'un coté et ressort de l'autre, presque au même niveau. Ces filtres sont donc constamment pleins d'eau. La chimie épurative n'est pas la même que dans les filtres verticaux ... elles sont complémentaires. Pour plus de détails sur cette merveilleuse alchimie, n'hésitez-pas à vous référer au site eauvivante.net ou au site eautarcie.com

Le Jeudi 5, le SATESE 37 est venu vérifier la réalisation de ce dispositif d'assainissement non collectif neuf. La visite s'est très bien déroulée.

4 commentaires:

  1. Je voulais me fabriquer une épuration par les plantes, mais étrangement depuis qu'Aquatiris a pris le monopole, tous les sites indépendants ont fermé... On ne trouve plus aucune info concrète sur une conception pour autoconstruction... :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avez vous été voir du coté de l'association eau vivante ?

      Supprimer
    2. vous pouvez faire de l'autoconstruction avec de l'Aquatiris
      et c'est peut-être parce qu'ils ont des systèmes agréés....qu'on parle beaucoup d'eux

      Supprimer
    3. oui mais il faut leur donner 600€

      Supprimer